Liste des collèges

Collège Président Présentation du collège Logo du Collège
Psychiatrie et Pédopsychiatrie Marie-Rose Moro

1- Bureau du Collège National Universitaire des Enseignants de Psychiatrie.
Présidente: Marie Rose Moro (Paris); Trésorier: Olivier Bonnot (Nantes); Secrétaire: Pierre Vidailhet (Strasbourg).

2- Coordonnateurs régionaux:
Auvergne-Rhône-Alpes: Thierry d'Amato (Lyon); Bourgogne-Franche-Comté: Pierre Vandel (Besançon); Bretagne: Dominique Drapier (Rennes); Centre-Val de Loire: Vincent Camus (Tours); Grand Est: Arthur Kaladjian (Reims); Hauts-de-France: Guillaume Vaiva (Lille); Ile-de-France: Caroline Dubertret (Paris 7); Normandie: Perrine Brazo (Caen); Nouvelle-Aquitaine: Bruno Aouizerate (Bordeaux); Occitanie: Philippe Courtet (Montpellier); Pays de la Loire: Jean-Marie Vanelle (Nantes); Provence-Alpes-Côte d'Azur: Christophe Lancon (Marseille); Régions Ultramarines: Louis Jehel (Fort de France).

3- Missions et Objectifs:
Le Collège National des Universitaires de Psychiatrie (CNUP) a pour but de réunir l'ensemble des psychiatres hospitalo-universitaires responsables de l'enseignement de la Psychiatrie en France, ainsi que les psychiatres hospitaliers chargés de fonctions universitaires, d'enseignement et/ou de recherche.Le CNUP favorise les efforts en vue du perfectionnement de l'enseignement de la psychiatrie, de la formation des psychiatres et de la promotion d'une recherche de qualité et de haut niveau en psychiatrie. Le CNUP a pour vocation de représenter l'ensemble des universitaires de psychiatrie devant les Pouvoirs Publics et des instances intéressées, tant en France qu'au niveau international.

 

Radiologie Jean-michel Bartoli

1- Bureau du Collège des Enseignants de Radiologie.

Président: Jean-Michel Bartoli (Marseille); Vice-Président: Jean-Paul Beregi (Nimes); Trésorier: Olivier Lucidarme (Paris); Secrétaire: Isabelle Thomassin-Naggara (Paris).

Président du CNU section 4302: Jean-Michel Bartoli (Marseille)

2- Coordonnateurs régionaux. (à compléter)

3- Missions et Objectifs.

Le « Collège des Enseignants de Radiologie de France" (CERF) est responsable des actions de recherche et d’enseignement du Conseil National Professional de la Radiologie.  Les termes « radiologie et imagerie médicale » englobent les divers aspects et modalités de cette discipline : diagnostic, fonctionnel, moléculaire et thérapeutique (radiologie interventionnelle).  Le CERF contribue avec les universités à l’organisation de l'enseignement théorique et pratique de la Radiologie en France lors des premier, deuxième,  troisièmes cycles des études médicales et pour la formation continue ; il définit le contenu de ces enseignements, produit et diffuse des conseils et /ou des documents pédagogiques et contribue à la définition et à l’organisation du contrôle des connaissances en radiologie – imagerie médicale. Il coordonne notamment les enseignements théoriques (connaissances )et pratiques (compétences) de la radiologie - imagerie médicale de l’ECN des médecins radiologues ainsi que pour l’enseignement de l’imagerie des autres disciplines et spécialités, en partenariat avec les collèges d’enseignants concernés. Il contribue à la production et à la diffusion de conseils et documents pédagogiques, à l’organisation directe de formations régionales ou nationales. Il Participe aux enseignements et formations en radioprotection ainsi qu’à l’élaboration et à la mise en œuvre des mesures de radioprotection obligatoires.

Il contribue, avec des représentants de cette profession, à l’organisation et à la définition du contenu des enseignements permettant l’exercice du métier de manipulateur d’électroradiologie médicale, ainsi qu’à la définition et à la mise en œuvre des actions de formation médicale professionnelle, d’évaluation des pratiques et de développement professionnel continu en Radiologie et Imagerie Médicale mais aussi notamment avec la Société Française de Radiologie et la Haute Autorité de Santé, à l’élaboration et à la diffusion des recommandations de bonnes pratiques professionnelles en radiologie - imagerie médicale.

Le CERF a également vocation à représenter la discipline radiologique auprès des tutelles et instances régionales, nationales et européennes dans le domaine de la recherche en radiologie – imagerie médicale. Le CERF contribue à la coordination de l’enseignement de la recherche en radiologie et imagerie médicale et à la promotion et la valorisation de cette recherche. Il participe à sa structuration, en partenariat avec les autres structures représentatives de la Radiologie de France, d’Europe et du monde. Il contribue à l’organisation de la recherche en radiologie – imagerie médicale au niveau national, en relation notamment avec les organismes de recherche publique et les universités.

Le CERF est une des 4 composantes du Conseil National Professionnel de la Radiologie (G4 National) avec la SFR, notre société savante et les 2 syndicats de radiologues (FNMR pour les libéraux et SRH pour les radiologues publics).

Rhumatologie Benoit Le Goff

1- Bureau du Collège français des Enseignants en Rhumatologie
Président: Benoit Le Goff (Nantes); Trésorière: Géraldine Falgarone (Bobigny); Secrétaire: Thao Pham (Marseille); Autres membres: Claire Daien (Montpellier); Cécile Gaujoux-Viala (Nîmes), Bruno Fautrel (Paris).

2- Coordonnateurs régionaux.

Auvergne-Rhône-Alpes: Philippe Gaudin (Grenoble); Bourgogne-Franche-Comté: Jean-Francis Maillefert (Dijon); Bretagne: Alain Saraux (Brest); Centre-Val de Loire: Philippe Goupille (Tours); Grand-Est: Daniel Wendling (Besançon); Hauts-de-France: René-Marc Flipo (Lille); Île-de-France: Pascal Claudepierre (Créteil); Normandie: Christian Marcelli (Caen); Nouvelle-Aquitaine: Christophe Richez (Bordeaux); Occitanie: Jacques Morel (Montpellier)Pays-de-la-Loire: Yves Maugars (Nantes); Provence-Alpes-Côte d'azur: Véronique Breuil (Nice). 

Les objectifs du COFER sont: 1 -Améliorer l’enseignement universitaire de la rhumatologie par : • La définition d’objectifs pédagogiques pour l’enseignement de la rhumatologie en DCEM et TCEM (DES) • une réflexion sur les méthodes pédagogiques ; • L’élaboration collective de supports pédagogiques : livres, CD Rom, cours en ligne… 2 - Etre l’organe de réflexion de la sous-section du CNU pour : • l’élaboration d’une grille d’évaluation des candidats aux listes d’aptitude (PHU, MCU, PU) ; • l’élaboration d’une grille d’évaluation des services validants pour le DES de rhumatologie. Le site du COFER contient notamment: • La diapothèque du COFER • L’Abrégé du COFER, version numérique du livre de rhumatologie de référence pour le 2ème cycle • L’Abrégé de séméiologie de l’appareil locomoteur, document multimedia • Les unités de valeur du DES de rhumatologie • Les séminaires du COFER, cours téléchargeables (diaporama + son) • Le Livret de l’interne

Santé Publique (CUESP) (Epidémiologie, Prévention, Economie de la Santé) Patrice Francois

1- Bureau du Collège Universitaire des Enseignants de Santé Publique.

Président: Cyrille Colin (Lyon); Vice-Président chargé de la pédagogie: Patrice François (Grenoble): VP Adjoint  pédagogie: Nelly Agrinier (Nancy); VP Recherche: Florence Canoui (Paris); VP Adjoint recherche: Pascal Astagneau (Paris); VP Hôpital: Leila Moret (Nantes); VP Adjoint Hôpital: Virginie Gardette (Toulouse); Trésorier: Antoine Duclos (Lyon); Secrétaire général: Florence Richard (Lille); Secrétaire général adjoint: Luc Dauchet (Lille).

2- Coordonnareurs régionaux.

Auvergne-Rhône-Alpes: Cyrille Colin (Lyon); Bourgogne-Franche-Comté: Elisabeth Monnet (Besançon); Bretagne: Jean-François Viel (Rennes); Centre-Val de Loire: Philippe Bertrand (Tours); Grand Est: Michel Velten (Strasbourg); Hauts-de-France: Philippe Amouyel (Lille); Ile-de-France: Loïc Josserand (Paris); Normandie: Jacques Bénichou (Rouen) et Xavier Le Coutour (Caen); Nouvelle-Aquitaine: Geneviève Chêne (Bordeaux); Occitanie: Laurent Molinier (Toulouse); Pays de la Loire: Ammanuel Rush (Tours); Provence-Alpes-Côte d'Azur: Xavier Thirion (Marseille); Guadeloupe, Martinique, Guyane: Mathieu Nacher (Cayenne); La Réunion: Catherine Marimoutou (Saint Pierre);.

3- Pilotes FST Hygiène-prévention de l'infection, résistances, vigilances.

Auvergne-Rhône-Alpes: Philippe Berthelot (Saint Etienne), Caroline Landelle (Grenoble), Philippe Vanhems (Lyon); Bourgogne-Franche-Comté: Serge Aho Ludwig (Dijon), Xavier Bertrand (Besançon); Bretagne: Pierre Yves Donnio et Matthieu Revest (Rennes), Philippe Saliou (Brest); Centre-Val de Loire: Anne-Sophie Valentin-Domelier (Tours); Corse: sans; Grand Est: Odile Bajolet (Reims), Arnaud Florentin (Nancy), Thierry Lavigne (Strasbourg); Hauts-de- France: Karine Faure (Lille), Olivier Ganry (Amiens); Ile-de-France: Jean-Christophe Lucet (Paris); Normandie: Simon Le Hello (Caen), Véronique Merle (Rouen); Nouvelle-Aquitaine: Olivier Castel (Poitiers), Marie-Cécile Ploy (Limoges) Anne-Marie Rogues (Bordeaux); Occitanie: Sylvain Godreuil (Montpellier), Eric Oswald (Toulouse); Pays de la Loire: Marie Kempf (Angers), Didier Lepelletier (Nantes); Provence-Alpes-Côte  d'Azur: Thierry Fosse (Nice), Pierre-Edouard Fournier (Marseille), Jean-Philippe Lavigne et Albert Sotto (Nimes); Guadeloupe: Bruno Jarrige (); Réunion: Nathalie Lugagne.

4- Missions et Objectifs.

Le collège universitaire des enseignants de santé publique regroupe les médecins qui travaillent dans les équipes hospitalo-universitaires de santé publique. Ces équipes sont implantées principalement dans les centres hospitaliers universitaires et les facultés de médecine. La santé publique est une spécialité médicale qui se caractérise par une approche collective des problèmes de santé. Elle couvre un champ étendu qui comprend l’épidémiologie, la gestion et l’analyse des informations de santé, la gestion et l’analyse des systèmes de soins, la promotion de la santé et la prévention, l’économie de la santé, et la relation environnement santé. Les équipes hospitalo-universitaires assurent des missions d’enseignement, de recherche et de santé publique à l’hôpital et dans diverses structures du système de santé : agences régionales et nationales, ministères, structures de recherche publiques.

 

Santé Publique en Odontologie Anne-Marie Musset

1- Bureau du collège des enseignants de Santé Publique-Odontologie

Présidente: Anne-Marie Musset (Strasbourg); Vice-présidentes: Sylvie Azogui-Levy (Paris), Laurence Lupi (Nice); Trésorier: Gilles Amador Del Valle (Nantes); Secrétaire général: Olivier Hamel (Toulouse); Secrétaire général adjoint: Damien Offner (Strasbourg); Europe: Stéphanie Tubert (Clermont-Ferrand); Médico-légal: Christophe Bou (Bordeaux); Numérique: Nicolas Giraudeau (Montpellier).

2- Coordonnateurs régionaux.

Auvergne-Rhône-Alpes: Stéphanie Tubert (Clermont Ferrand), Laurent Laforest (Lyon); Bourgogne-Franche-Comté: (sans); Bretage: Alain Zerelli (Brest); Valérie Bertaud (Rennes); Centre-Val de Loire: (sans); Corse: (sans); Grand Est: Sahar Moussa Badran (Reims), Céline Clément (Nancy), Anne-Marie Musset (Strasbourg); Hauts-de-France: Céline Catteau (Lille); Ile-de-France: Sylvie Azogui-Levy (Paris Diderot), Marysette Folliguet (Paris); Normandie: (sans); Nouvelle-Aquitaine: Elise Arrivé (Bordeaux); Occitanie: Jean Valcarcel (Montpellier), Olivier Hamel (Toulouse); Pays de la Loire: Gilles Amador Del Valle (Nantes); Provence-Alpes-Côte d'Azur: Laurence Lupi (Nice), Bruno Foti (Marseilles).

3- Missions et Objectifs.

Le CNCDUSP se compose des enseignants de santé publique des 16 Facultés de Chirurgie Dentaire de France. L’enseignement de la santé publique regroupe diverses disciplines en lien intelligent, tournées vers une approche populationnelle et une conscientisation de la « vie non technique » d’un cabinet dentaire et de la pratique de la chirurgie dentaire en général. Aussi, la prévention, l’économie de la santé, l’épidémiologie, l’éthique, l’odontologie légale, l’ergonomie ou encore l’hygiène et l’asepsie sont enseignées. Discipline jeune, dont la sous-section universitaire est née en 1986, l’enseignement de la santé publique apparaît primordial aux futurs chirurgiens-dentistes pour comprendre les mutations de la profession, s’en emparer et s’y adapter.

Les objectifs statutaires du CNCDUSP sont :

-  de promouvoir l’enseignement des disciplines relevant de la sous-section 56-02 (Prévention, Epidémiologie, Economie de la santé, Odontologie légale)

-  de promouvoir et de participer aux actions et à l'évaluation dans le domaine de la santé publique bucco-dentaire

-  de susciter des vocations hospitalo-universitaires ;

-  d'organiser la formation continue de ses membres lors des réunions de travail, colloques et congrès du Collège et de les inciter à la mobilité ;

-  de susciter et/ou de coordonner des programmes de recherche et /ou d’évaluation en santé publique.

… et d’ainsi contribuer à l’amélioration de la santé bucco-dentaire de la population française, mais aussi de contribuer à la protection et à l’amélioration de la santé des chirurgiens-dentistes au cours de leur exercice.

Pour ce faire, le CNCDUSP met en œuvre des moyens d’action tels que :

-  l'organisation de congrès, de séminaires et conférences durant lesquels les membres du Collège et des conférenciers non-membres sont invités à exposer leurs travaux de recherche dans les domaines disciplinaires relevant de la sous-section 56-02

-  l'organisation de réunions de travail concernant l'enseignement, la recherche et les activités hospitalières dans les domaines disciplinaires relevant de la sous-section 56-02

-  la diffusion de publications, circulaires, comptes-rendus et notes aux membres du Collège ;

-  l'organisation de rencontres avec les associations scientifiques, sociétés savantes, organisations professionnelles et extra-professionnelles, la Conférence des Doyens, le Collège des Chefs de Services et la Conférence Nationale Hospitalo-Universitaire ;

-  la sollicitation de rencontres avec des représentants des ministères de tutelle.

Le CNCDUSP est engagé dans une politique de partenariat avec les acteurs industriels du domaine, ce qui lui permet d’assurer son indépendance et sa lisibilité. Il est actuellement fortement impliqué sur 2 grands sujets d’actualité : la réforme du 3è cycle, et le mise en place su Service Sanitaire.

 

Soins palliatifs Laurent Calvel

1- Bureau du Collège national des enseignants pour la formation universitaire en soins palliatifs

Président: Laurent Calvel (Strasbourg); Trésorier: (X); Secrétaire: (X); Autres membres: Pascale Vinant (Paris); Virginie Guastella (Clermont Ferrand); Donatien Mallet (Tours); Jerôme Alric (Montpellier); Bruno Richard (Montpellier).

2- Pilotes Locaux de la FST.

Auvergne-Rhône-Alpes: Virginie Guastella (Clermont Ferrand), Marilène Filbet (Lyon), Cécile Barbaret (Grenoble), Pascale Vassal (Saint Etienne); Bourgogne-Franche-Comté: Régis Aubry (Besançon), Patrick Manckoundia (Dijon); Bretagne: Armelle Gentric (Brest), Vincent Morel (Rennes); Centre-Val de Loire: Donatien Mallet (Tours)); Grand Est: Didier Peiffert (Nancy), Vincent Sanchez (Reims), Laurent Calvel (Strasbourg); Hauts-de-France: Julie Oncle (Amiens), Vincent Gamblin (Lille); Ile-de-France: Pascale Vinant (Paris); Normandie: Cyril Guillaumé (Caen), Thierry Lequerre (Rouen); Nouvelle-Aquitaine: Benoît Burucoa (Bordeaux), Jean Philippe Neau (Poitiers), Stéphane Moreau (Limoges); Occitanie: Bruno Richard (Montpellier-Nimes), Fati Nourhashemi (Toulouse); Pays de la Loire: Thierry Urban (Angers), Julien Nizard (Nantes); Provence-Alpes-Côte d'Azur: Philippe Paquis (Nice), Sébastien Salas (Marseille); Guadeloupe et Martinique: Marie Emmanuelle Dubo-Leotin (Fort de France); Reunion: (Raphael Benoist).

3- Missions et objectifs.

« Le Collège national des enseignants pour la formation universitaire en soins palliatifs(CNEFUSP) regroupe l'ensemble des professionnels dispensant au sein des UFRs de médecine, les enseignements en soins palliatifs. Notre visée est de contribuer à la diffusion des pratiques de soins palliatifs par le biais d'une formation universitaire de qualité adaptée aux étudiants et aux spécificités cliniques des différentes spécialités médicales et chirurgicales. En effet, l’intégration précoce des soins palliatifs paraît essentielle pour faire face à l’évolution à venir de notre pratique médicale en lien avec la population : vieillissement, chronicisation de pathologies autrefois rapidement mortelles, sollicitation des médecins dans un champ de compétences élargi pour répondre àdes demandes sociétales, éthiques, légales complexes...

La démarche palliative se veut transversale et se situe à la croisée de toutes les disciplines médicales. Elle s’inscrit aussi dans une dimension clinique particulière, par la confrontation à la maladie grave et à la mort. Elle obéit à des principes éthiques forts :

- Travailler en pluri voire interdisciplinarité pour répondre au mieux à la globalité des besoins des patients, - Valoriser la singularité du patient, ses choix et tenir compte de la relation intersubjective dans la relation de soin, - Informer le patient avec authenticité, tact et prudence, - Acter des décisions de soins au plus près des droits des malades et de leurs choix.

Pour atteindre ces objectifs, il faut :

Coordonner les actions pédagogiques régionales et interrégionales pour favoriser et développer une égalité territoriale sur un plan national. Contribuer à une dynamique pédagogique dans les divers lieux d'enseignement. Etre l’interlocuteur des tutelles sur l'axe « formation ». Travailler en coopération avec les enseignants des autres disciplines que la santé. Articuler l'axe « formation » avec la recherche (collaboration étroite et participative avec la plateforme nationale pour la recherche sur la fin de vie).

Nous nous retrouvons collégialement deux fois par an à Paris et nous travaillons, par ailleurs, en sous-groupes sur la définition des compétences en soins palliatifs, la réflexion et la mise en œuvre des parcours pédagogiques en médecine palliative lors des 2ème et 3ème cycles des études médicales, (sensibilisation à l’approche et à la réflexion interprofessionnelles dès la formation initiale pratique et théorique des professionnels de santé (UE et stage intégré), FST en médecine palliative), le développement de la transversalité et de l’interprofessionnalité du soin et de la formation, les recommandations, l’harmonisation et l’équilibre territorial des offres de formation universitaires ou non en soins palliatifs (Master Clinique et Recherche en Médecine palliative, DIU et DU Soins Palliatifs, DIU éthique en santé) autant en termes de méthodes (Enseignement à distance, MOOC, apprentissage par compétences intégrés, RSCA, jeu de rôle ou simulation en pédagogie, entretiens motivationnels, entretien d’explicitation) que de contenus.

Notre collège comprend plus de quatre-vingts professionnels des disciplines de santé (dont,à ce jour, 5 professeurs associés, un PHU, plusieurs CCU-AH en Médecine Palliative (Sous- section 46.5 du CNU santé)) et des sciences humaines et sociales, ancrés dans une clinique de soins palliatifs et enseignant cette discipline dans leurs subdivisions respectives.

Le CNEFUSP consacre une partie majeure de son travail à la transmission de la démarche palliative telle qu’elle est pensée aujourd’hui à l’échelle internationale (respect des trajectoires spécifiques, des maladies chroniques, évolutives et graves, identification et prise en charge précoces des situations requérant des soins palliatifs en oncologie) et de la réflexion éthique au cours des curriculums de formation en santé. Par ailleurs, il s’emploie à établir et à entretenir un lien étroit avec les institutions (MESRI, Ministère de la santé, ARS, Etablissements de santé, Universités, Instituts de Formation des professionnels de santé). »

 

Thérapeutique Beatrice Duly

1- Bureau du Collège National des Enseignants de Thérapeutique.

Présidente: Beatrice Duly-Bouhanick (Toulouse); Vice-présidents : Pierre-François Dequin (Tours), Serge Perrot (Paris); Trésorier : Alain Cariou (Paris); Trésorier adjoint : Laurence Le Cleach (Paris); Secrétaire : Jean-Michel Halimi (Tours); Secrétaire adjoint : Julien Nizard (Nantes);

Commission Pédagogie : Président : Hervé Devilliers (Dijon); vice-président : Olivier Chassany (Paris).

Commission Recherche : Patrick Rossignol (Nancy)

Commission d’habilitation : Bechir Jarraya (Suresnes), Pierre Jean Saulnier (Poitiers)

Autres membres : Jean-Christophe Lega (Lyon), Eric Toussirot (Besançon), Patrice Villani (Marseille)

Conseillers : Philippe Bertin (Limoges), Jean Doucet (Rouen), Claire Le Jeune (Paris).

Président de la sous-section du CNU 48-04: Alain Cazriou (Paris).

2- Pilotes ou co-pilotes FST Pharmacologie médicale/Thérapeutique: citation des Thérapeutes. Collaboration 48-03/48-04.

Auvergne-Rhône-Alpes :   Raphael Briot (Grenoble), Jean-Pierre Fauvel (Lyon), Laurent Bertoletti (Saint-Etienne);  Bourgogne-Franche-Comté :   Eric Toussirot (Besançon), Hertvé Devilliers (Dijon); Bretagne :  Karine Lacut (Brest), Florian Naudet (Rennes); Centre-Val de Loire :  Jean-Michel Halimi (Tours); Corse : sans; Grand Est :  Patrick Rossignol (Nancy), Pierre Nazeyrollas (Reims), Eric Salvat (Strasbourg); Hauts-de-France :  Michel Peltier (Amiens), Marc Lambert (Lille); Ile-de-France :  Olivier Chassany (Pilote national-Paris); Normandie :  Jean Doucet (Rouen); Nouvelle-Aquitaine :  Philippe Bertin (Limoges), Pierre Jean Saulnier (Poitiers); Occitanie :  Christian Jorgensen (Montpellier), Jacques Amar (Toulouse); Pays de la Loire :  Emmanuel Montassier (Nantes); Provence-Alpes-Côte d’Azur :  Patrick Villani (Marseille), Jean Paul Fournier (Nice); Guadeloupe : sans; Martinique : Dabor Resiere; Guyane :  Dabor Resiere; La réunion :  sans; Mayotte :  sans.

3- Missions et Objectifs.

Le Collège National des Enseignants de Thérapeutique –APNET associe des professionnels impliqués dans l’enseignement, la recherche et l’évaluation sur le médicament et les dispositifs médicaux et assure la promotion du bon usage du médicament. 

Les objectifs du collège sont :
- de coordonner la mise en place de l’enseignement de la Thérapeutique dans les différentes facultés avec comme ligne directrice la promotion d’une prescription de qualité,

-de contribuer à l’enseignement de la Lecture Critique d’articles,

-de participer aux différentes réformes de l’enseignement ou de la Recherche : actuellement en s’engageant dans la réforme R2C en participant aux ECOS et dans celle de la R3C,

-d’élaborer des contenus pédagogiques mis à disposition des étudiants,

-de collaborer avec les pouvoirs publics et les tutelles (ANSM, HAS, DGS..) pour la rédaction de référentiels de prise en charge,

-de favoriser la recherche clinique dans le domaine de la Thérapeutique,

-de représenter l’ensemble des enseignants lors de réunions institutionnelles,

-de participer à des travaux et des échanges en Pédagogie à l'échelon européen au travers de l'EACPT,

-d'acueillir dans leur service des étudiants en FST.

Urologie Eric Lechevallier

1- Bureau du Collège Français des Enseignants d'Urologie.

Président: Eric Lechevallier (Marseille); Vice-Président: Véronique Phe (Paris); Secrétaire: Julien Branchereau (Nantes) Secrétaire scientifique Mathieu Roumiguie (Toulouse)

Secrétariat: Elodie Savourat - Marianne Bouet

2- Coordonnateurs régionaux.

Auvergne-Rhône-Alpes: Laurent Guy (Clermont-Ferrand); Bourgogne-Franche-Comté: Luc Cormier (Dijon); Bretagne: Karim Bensalah (Rennes); Centre-Val de Loire: Olivier Haillot (Tours); Grand Est: Pascal Eschwege (Vandoeuvre-les-Nancy); Haut-de-France: Arnaud Villers (Lille); Ile de France: Morgan Roupret (Paris); Normandie: Jean-Nicolas Cornu (Rouen); Nouvelle-Aquitaine: Aurélien Descazeaud (Limoges);  Occitanie: Stéphane Droupy (Nimes);  Pays de la Loire: Olivier Bouchot (Nantes); Provence-Alpes-Côte d'Azur: Eric Lechevallier (Marseille); Guadeloupe, Martinique, Guyanne: Pascal Blanchet (Pointe A Pitre); Réunion: Marc Gigante (Saint Denis).

3-Représentants

AFUF

Ines Dominique

Édouard Fortier

Responsable CFC AFU 

            Luc Corbel (correspondant : E. Lechevallier et UroDPC)

 

Représentant SNCUF

Nathalie Berrogain

Représentant AFU 

            Laurent Guy

 

Conseil Scientifique AFU

            Antoine Valéri

 

Représentants CNPU

            Nathalie Berrogain

            Eric Lechevallier

 

EBU

            Olivier Haillot

 

EAU ESU

            Véronique Phé

 

Réforme des études médicales

            Olivier Bouchot

            Eric Lechevallier

 

Représentant du CFU à l’Académie Nationale de Médecine (groupe XV)

            Jacques Hubert

 

LISA

            Alexandre Ingels

4- Missions et Objectifs.

Le collège d'urologie regroupe l'ensemble des enseignants d'urologie. Il fait partie des comités de l'Association Française d'Urologie. Le Conseil d'adminstration est réparti en membres de droit (coordonateurs régionaux) et membres régionaux, élus par le corps des universitaires et enseignants et renouvelé tous les 3 ans.

Le CFU réunit ses membres 2 fois par anlors du Congrès Français d'Urologie (novembre) et lors des Journées d'Oncologie Médicale (juin). Ces réunions sont conjointes avec le CNU d'Urologie.

Les objectifs de travail en 2020 sont:

1-Enseignement du Collège d’Urologie (responsable: J. Branchererau)

renouvellement des enseignants, internes DES, formats d'enseignements

2-plateformes numériques (M. Roumiguié)

SIDES-NG, AFU-académie (G. Fournier, L. Corbel)

définir : thèmes et thématiques, supports, maquettes (phase approfondissement DESC), parcours pédagogiques, évaluations

points SIAPS : 20 points par diaporama (certificat du CFU)

3-Référentiel des connaissances (V. Phé – A. Descazeaux)

4--Réformes des études médicales (E. Lechevallier, O. BOuchot)

5-référentiel des compétences et ECOS (E. Lechevallier, V. Phé)

6-DESC (E. Lechevallier)

7-site AFU et gestion documentaire (J. Branchereau)

 

Pages